Union mortelle pour un vampire de Kailyn Mei

Noté 4.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)

17.90 

Acheter en Epub, PDF et mobi via 7switch (vous devez déjà posséder ou créer un compte 7switch)

Date de parution : 30 avril 2015
ISBN : 978-2-37342-000-5
Nombre de pages : 240
Illustration de couverture : Fleurine Rétoré

Résumé

 

Je m’appelle Andrew Weiss, et beaucoup me considèrent comme le vampire le plus arrogant sur Terre. Jusqu’à présent, je menais la parfaite vie d’acteur riche et célèbre.
Mais William, notre perturbé roi, m’a ordonné d’abandonner mon métier et de me débarrasser d’Amanda, ma compagne fan de créatures des ténèbres. Pire que tout pour mon ego, une de mes semblables clame que je ne suis qu’un vampire d’opérette, un séducteur patenté !
Le seul gars capable de m’aider à devenir plus monstrueux semble être Gordon Sheppard, un écrivain de romans d’horreur réputé pour sa misanthropie. Sauf qu’il n’est pas ce qu’il semble être. Quelqu’un veut sa peau et… la mienne.
Pour couronner le tout, ai-je signalé que ma chère Amanda me harcèle pour devenir un vampire ? A croire qu’elle n’en a qu’après mon sang !
Voilà une fin d’année qui s’annonce mortellement compliquée…

 

Critiques:

Alohommora: Finalement, l’écriture moderne et dynamique de Kailyn Mei tout à fait appropriée pour ce genre littéraire favorise également l’immersion dans ce monde fantastique ainsi que la promiscuité avec les personnages.

BlueMoon: C’est très bien écrit, sur un rythme vif, on ne s’ennuie à aucun moment, l’idée est originale et vaut le détour sans aucune hésitation. Kailyn Mei manie l’ironie avec un certain plaisir et adore, semble-t-il, démystifier certains mythes pour notre plus grand plaisir

TheImaginarium:  En conclusion il y a de très bonnes choses comme les personnages atypiques et ces vampires qui sortent du moule que l’on connaît. Quelques traits d’humour bien placés ou réparties acides et mordantes (normal pour des vampires) amènent quelques sourires.

Au fil des pages: Je dois bien avouer que même si le côté Polar n’est pas ce que je préfère, ça déménage!   Vive l’action! 😉 J’ai adoré l’humour décapant de l’auteur m’a beaucoup plus, les moqueries et le caractère bien trempé de « Gordon » sont vraiment un régal.

Victorian Elegance: Kailyn Mei tourne également en dérision tous les clichés que nous avons pu croiser sur les vampires (que ce soit dans les séries ou les livres) le tout avec humour. Impossible de ne pas sourire en lisant les références à Twilight, à Buffy et à d’autres encore.

Tsuki Books: En conclusion, j’ai apprécié les personnages, les lieux, l’action, l’humour, l’histoire dans sa globalité, ça se lit très facilement et avec envie. Il y a aussi des passages un peu angoissant avec une fantôme et le plus souvent avec William qui comme je le disais est flippant !!

Le journal de Chachou: Après pour ce qui est de l’histoire en elle même j’ai bien aimé dans l’ensemble, c’est une histoire de vampire mais pas à l’eau de rose, il y a des passages que j’ai beaucoup aimés, j’étais totalement plongé dans l’histoire je n’arrivais pas à lâcher ma liseuse, les détails étaient juste bien pour s’imaginer la scène.

Limaginaria : Des prises de risques et un personnage principal original qui change de ce que l’on nous sert habituellement en littérature vampirique.

Les livres en folie : Ma crainte de voir un cliché s’en est allée assez rapidement pour ma plus grande joie. Ici, les vampires n’ont aucun rapport avec ceux que nous avons l’habitude de voir et j’ai trouvé cela très original et intéressant à découvrir, c’est comme si l’on repartait de 0 !

Scribe Fantasy : Kailyn Mei égratigne et se moque avec justesse (et parfois acidité) du bon vieux cliché du vampire de ces 10/15 dernières années, sans pour autant tomber dans la parodie. Comment ? Déjà parce qu’elle en a fait son personnage principal, et non pas un secondaire décrit par une héroïne (oui, c’est de l’urban fantasy, et l’héroïne est un héros. Bisexuel. Bonté divine). De plus, elle a fait de son héros un cliché qui finit par se rendre compte qu’il est un cliché, et essaye de s’en sortir..

La rubrique d’Olivia: Ce roman est surprenant avec ses personnages hors-normes ainsi que l’humour et les moqueries envers le vampire stéréotype que l’auteure ne manque pas d’assaisonner. C’est une histoire originale et divertissante écrite sur un rythme entraînant

Catégories : , , ,

Description

.

2 avis pour Union mortelle pour un vampire de Kailyn Mei

  1. Note 4 sur 5

    Valérie Dbw (client confirmé)

    J’ai adoré cette histoire qui pourtant n’était pas du tout celle à laquelle je m’attendais après avoir lu le résumé. Andrew Weiss est un véritable antihéros malgré son statut de vampire séduisant et d’acteur charismatique, et pourtant je me suis attachée à son ego démesuré, son humour pince-sans-rire, même dans les situations les plus critiques pour lui. Il est tellement imbu de lui-même que cela en est désopilant, ces tirades sur son physique sont impayables.

    En fait, je pense que c’est son réalisme sur son caractère et ses attitudes qui le rendent si sympathique, il croit bien faire et se plante allégrement, mais il est impossible de lui en vouloir. Il ne comprend pas que sa famille ne le vénère pas, se laisse littéralement massacrer, par le roi des vampires, et pourtant il continue. Embarqué malgré lui dans une enquête qui va très vite dégénérer, il va cependant s’avérer plus efficace que prévu et la conclusion de celle-ci lui permettre d’envisager une nouvelle voie pour sa vie de vampire.

    Si le personnage d’Andrew fait une bonne partie du plaisir que j’ai eu dans cette lecture, c’est également le style de l’auteure. Le récit est rythmé, plein d’humour, les dialogues sont vifs et l’intrigue loin d’être si simple qu’il y parait au départ. Kailyn Mei a par ailleurs créé des personnages secondaires qui sortent de l’ordinaire, dont un roi des vampires au bord de la folie et particulièrement sadique. En bref, c’est une histoire surprenante et divertissante.

  2. Note 4 sur 5

    Marie (client confirmé)

    Ce roman très frais et dynamique est une sacré surprise. Exit le vampire poussiéreux qui se tapit dans son cercueil, bonjour le suceur de sang en harmonie avec le 21e siècle, à la pointe de la mode et équipé dernier cri ! Cet ancrage dans l’époque moderne des créatures de la nuit, le coup de balai donné aux stéréotypes du genre, les nombreuses références à la pop culture actuelle et la profusion de tous ces petits détails qui font qu’on se situe parfaitement dans le cadre spatio-temporel font qu’on se plonge rapidement et joyeusement dans l’intrigue proprement dite.

    Andrew est au centre de cette histoire mais s’il on s’y attache sans trop de souci, j’ai surtout adoré tous les autres personnages secondaires qui avaient chacun un trait, un petit quelque chose qui faisait que je me sentais immédiatement attirée par eux. Que ce soit les membres de la famille atypique d’Andrew, les Erosdaemon ou l’auteur irascible, je les ai tous trouvés intéressants. Andrew, quant à lui, m’a un peu moins attirée, mais il n’en reste pas moins un personnage original, à la fois réaliste et cliché.

    L’intrigue ne m’a pas tellement surprise, j’ai préféré voir comment Andrew la faisait avancer avec ses gaffes, ses rencontres et sa gentillesse teintée de naïveté (et d’un peu d’idiotie sur les bords, mais on l’aime quand même), mais cela n’est que mon point de vue personnel sur la chose. La narration est fluide, facile à suivre, le final et l’ouverture sur le prochain tome ne me feront dire qu’une chose : VITE ! LA SUITE !

    Je ne suis pas une lectrice férue de littérature vampirique, mais je suis sous le charme de cette oeuvre 😉 je la conseille à tous, versés dans le genre ou novices (comme moi).

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *