Pauline Andreani


Site web : Facebook Instagram

Biographie: Passionnée par l’art en général, Pauline commence à dessiner très tôt, songeant à en faire son métier. Ce n’est que lorsqu’elle arrive à 19 ans en Belgique et qu’elle rencontre les gens sympathiques du Conservatoire de Tournai, qu’elle décide de devenir comédienne. Après avoir été au Conservatoire de Mons, elle a alors la bougeotte, et décide d’aller plus loin pour continuer sa carrière : elle part donc à Londres et fait 1 an de master à l’Academy of the Science of Acting and Directing. Depuis, elle continue toujours le théâtre avec quelques productions à Londres mais aussi à Paris. Camden est arrivée dans sa vie au milieu de tout ça ! Dédiée à être une série par épisode, elle commence à écrire le premier en décembre 2010. Elle fait alors, à l’époque, les illustrations et quelques artworks de ses personnages. Depuis, les temps ont changés mais Camden est toujours présent ainsi qu’un projet de bande-dessinée appelé « the 5th Ground »

Roman paru aux éditions du Petit Caveau : Camden Tome 1, 2, 3, 4, 5

Petit entretien autour d’une pinte de sang avec notre auteur

Pouvez-vous rapidement vous présenter pour nos lecteur.ices ?

Je suis Pauline Andreani. J’ai 34 ans et vis actuellement à Londres depuis 10 ans après des études d’art dramatique en Belgique comme en Angleterre. Je suis l’auteur de la série Camden qui met en scène les aventures d’un jeune médium du même nom. J’écris également des scripts, dont l’un a fini “shortlisté” par la BBC, pour finalement devenir mon nouvel ouvrage “Les Rouages du Temps”.

 

Quand avez-vous été mordu par le virus de l’écriture ?

Je devais avoir à peu près 12 ou 13 ans. Je dévorais les Lancedragons à l’époque, et c’est ce qui m’a donné envie d’écrire à mon tour. Tout d’abord des fanfics (basés essentiellement sur mon jeu préféré Resident Evil) avant de me lancer en auto-publication avec Camden (eh oui !).

 

Pourquoi avoir fait le choix d’écrire un roman avec une ambiance gothique ?

Parce que j’ai une légère tendance à déprimer ?

 

Les auteur.es sont aussi souvent de grands lecteur.ices, est-ce votre cas ? Et si oui, quelles sont vos lectures de prédilection ?

Eh bah pas moi, curieusement. Ça me gave très rapidement et il me faut un vrai coup de coeur pour finir un livre. Je suis super capricieuse… Niveau prédilection, je dirais tout ce qui tombe dans le genre policier, thriller, horreur mais aussi surnaturel.

 

Où puisez-vous toutes ces idées ? D’où vient l’inspiration ?

Je crois qu’il suffit que je tombe amoureuse d’une histoire ou d’un univers. Pour Camden, étant fan d’Agatha Christie, je voulais avoir mon propre détective. Je m’inspire également beaucoup de légendes ou d’histoires vraies horrifiques dont j’ai entendu parler au fil de mes lectures ou visionnages divers. J’aimerais bien traiter l’histoire du Borley Rectory dans un prochain Camden, par exemple.

 

Pouvez-vous nous parler de « Camden » ?

Camden est un jeune homme assez particulier car il a le pouvoir de voir et de communiquer avec les fantômes. Il en a ainsi fait sa profession en tant que détective et aide les victimes de meurtres et autres tragédies à passer dans l’au-delà. Il est aussi assisté d’Humphrey, un sceptique de la première heure, mais aussi de son frère Nigel, exorciste de renom. Tous les Camden, jusqu’à présent, se passent à Londres ou dans d’autres coins d’Angleterre dans les années 30.

 

Avez-vous des conseils à donner aux gens qui souhaitent se faire publier ?

Foncez. N’ayez pas peur. Même si l’on rejette votre manuscrit 1, 2, 3, 150 fois. N’arrêtez pas et ne pensez jamais que c’est impossible ou réservé à une élite. Après tout, on a bien voulu me donner ma chance.

 

Avez-vous déjà de nouveaux projets d’écriture ?

Oui. Je suis en train d’écrire un roman en anglais actuellement dans l’idée de me faire publier là où je vis. Toujours dans le domaine du fantastique, cela raconte l’histoire d’un peintre “dégénéré” au coeur de l’Allemagne nazie et dont les peintures deviennent réalité.

Et il faut aussi que je pense à Camden 6…

 

Pour finir, un roman à conseiller à nos lecteur.ices ?

L’Attrape-Coeur” de Salinger. C’est un super livre à lire quand on est ado d’ailleurs ou désabusé(e) de la vie.

 

Merci pour vos réponses !