Editer chez nous


Les soumissions de manuscrits  sont actuellement fermées.

Nous vous rappelons que notre maison d’édition se consacre  aux vampires et aux récits gothiques. En cas de doute, regardez ce que nous avons déjà publié. Nous acceptons les romans, les recueils de nouvelles et les novella. Si l’ouvrage que vous souhaitez éditer ne rentre pas dans cette catégorie, il est inutile de nous l’envoyer. Si vous avez des doutes ou des questions, n’hésitez pas à nous contacter.

Vous pouvez nous faire parvenir vos textes en nous les envoyant UNIQUEMENT par mail à l’adresse suivante :

manuscrits[@]editionsdupetitcaveau.com (sans les crochets)

Nous envoyons toujours un mail pour vous signaler la bonne réception de votre texte. À l’heure actuelle, le délai de réponse se situe entre 3 et 4 mois.

Quelques conseils :

Il serait très sympathique de votre part de joindre un petit mot pour vous présenter ainsi qu’un bref résumé de votre texte. Si votre texte a déjà été publié ailleurs, merci de préciser quand et comment.

Nous prenons principalement les formats .doc, .odt, .docx et le pdf.

Évitez les polices fantaisistes. Si nous ne la possédons pas sur notre pc, nous ne la verrons pas. En plus, si cette police n’est pas libre de droit pour le commerce, nous ne pourrons pas l’employer !

Nous n’avons pas de consigne particulière pour les marges, les interlignes, la taille des caractères (même si caractère 12 pour le corps de texte est plus agréable que du 16+), etc. Si vous aviez formaté votre manuscrit selon les consignes particulières d’un autre éditeur, vous pouvez conserver cette mise en page.

Par contre, il est obligatoire de faire figurer en haut du manuscrit vos coordonnées (adresse mail incluse).

Enfin, s’il vous plaît, pour vous donner un maximum de chance, faites un effort au niveau de l’orthographe. Certes, notre travail d’éditeur consiste aussi à corriger, mais plus votre manuscrit sera « propre », mieux notre comité de lecture pourra se concentrer sur ce qui importe : la qualité et le style de votre histoire ! Nous savons par expérience qu’il est difficile de passer les dix premières pages d’un manuscrit mal corrigé (où il y aurait une faute par phrase, par exemple). Le lecteur ne voit plus que les fautes et sa concentration diminue. Faites donc très attention à ce point qui n’est pas négligeable. Pas de panique, toutefois : nous ne vous demandons pas de dépenser de l’argent dans un correcteur pro (sic !), mais d’être attentif ou de faire appel à un béta lecteur/relecteur (beaucoup d’écrivains en utilisent, même s’ils ont déjà publié).

FAQ

Combien de livres publiez-vous par an ?

Entre quatre et cinq concernant le papier. C’est le maximum que nous puissions faire financièrement (puisque nous payons l’illustrateur et l’impression ; la correction est assurée par des bénévoles). Actuellement, nous tentons de publier deux feuilletons numériques par an qui sont ensuite imprimés à la demande.

Pourquoi fermez-vous parfois les soumissions ?

Parce que nous sommes humains et qu’il y a encore beaucoup de manuscrits à lire. Ou parce que notre planning est bouclé pour l’année en cours et l’année suivante, et que nous préférons consacrer nos ressources humaines à la réalisation de ces nouveaux projets ! Nous préférons clore les soumissions temporairement…

Puis je vous envoyer un texte qui a déjà été disponible ailleurs ?

Oui, mais précisez-nous de quelle manière votre texte a déjà été disponible à la lecture, à quelle date, etc. (auto-édition, autre éditeur, édition à compte d’auteur, publication sur le web, etc.). Nous sommes une petite structure associative qui doit choisir avec soin les auteurs qu’elle souhaite soutenir pour les raisons évoquées plus haut. Nous préférons avant tout soutenir des manuscrits entièrement inédits, sans toutefois fermer notre porte.

Il n’est vraiment plus possible de proposer un manuscrit pour la collection Sang d’Ailleurs (hors-vampirique) ?

Non. Nous étions submergés de manuscrits n’entrant pas dans notre ligne éditoriale principale et nous avons dû, à regrets, opter pour cette solution drastique.

Comment se passe la sélection ?

Via un comité de lecture composé de bénévoles passionnés et aux goûts variés. Pour que nous publions un manuscrit, il faut qu’il y ait une majorité d’avis positifs. Les raisons d’un refus peuvent être très variées. Parfois, il s’agit tout simplement d’une question de goût. Ne vous découragez donc pas ! Dans certains cas, nous vous laissons aussi la possibilité de re-proposer votre manuscrit après amélioration.

Quelles sont les limites de nombres de caractères que vous acceptez pour un manuscrit ?

On avoue, on n’est pas très difficile… On va dire, un minimum de 100.000 caractères (espaces compris). Bien sûr, cela peut se discuter au cas par cas si votre manuscrit nous plaît vraiment beaucoup.
Si vous nous envoyez une histoire s’étalant sur plusieurs tomes, prévenez-nous, même si la ou les suites ne sont pas encore écrites.

Un recueil de nouvelles, d’illustrations, c’est possible ?

Bien sûr, tant que vous entrez dans notre ligne éditoriale, vous pouvez parfaitement nous envoyer vos nouvelles, vos illustrations, vos poèmes, votre manga…

Quel genre d’édition pratiquez-vous ?

Nous sommes une maison à compte d’éditeur, ce qui signifie que vous ne devrez rien débourser pour la correction, la maquette, l’impression. Si votre ouvrage passe le cap de la sélection par le comité de lecture, vous signerez un contrat avec nous et recevrez des droits d’auteurs correspondant à un pourcentage sur les ventes réalisées.
Nous publierons vos œuvres sous forme de livre imprimé et numérique.

Qu’entendons-nous par roman gothique ?

Des romans caractérisés par leurs décors sombres (voire morbides) et historiques (châteaux, cimetière, église, crypte, etc.), leur ambiance fantastique, un côté subversif et leurs personnages tourmentés. Les thématiques reposent souvent sur la malédiction (d’un lieu ou d’une famille), les secrets issus du passé, les fantômes, les pactes avec des démons et d’autres entités déplaisantes, la femme fatale (au sens littéral du terme) et son pendant masculin. Loup-garous, fantômes, chevaliers sans tête maudits et autres créatures peuvent bien entendu s’inviter. Et dans certains cas, il est possible de laisser le doute sur la nature fantastique des événements…

Les auteurs gothiques passés n’ayant pas que écrit sur l’Angleterre du 19e (courant orientaliste, par exemple), il est tout à fait possible de situer votre intrigue dans un autre pays, voire à une autre époque, du moment que les codes du genre sont respectés.

Les soumissions peuvent se faire au mail habituel: manuscrits@editionsdupetitcaveau.com , en précisant que c’est pour la section gothique

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous les poser: contact[@]editionsdupetitcaveau.com

.