Le mal en la demeure, Le cycle des âmes déchues 1 de Stéphane Soutoul

4.99 

Description

Date de parution : 7 juin 2010
ISBN : 978-2-9533892-6-5
Nombre de pages : 144
Illustration de couverture : Cécile Guillot

RÉSUMÉ:

Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu’entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d’une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n’a d’autre recours que demander l’assistance d’experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d’une longue lignée d’érudits en occultisme et surnaturel, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus.

Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l’attend. Car le mal qu’il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie… Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l’importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s’immerger dans le plus terrifiant des cauchemars…

***

Une histoire dans le plus pur style romantique du XIXème siècle. Des personnages forts et attachants, un décor gothique et sombre, des rebondissements surprenants… Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman un récit qui se laisse déguster avec délice. Il plonge avec savoir-faire le lecteur dans une incessante lutte entre la lumière et les ténèbres, là, où tout peut arriver.

Critiques:

Fiche Babelio / Booknode / Goodreads / Livraddict / Libfly

Psychovision: Dès le début l’auteur nous plonge dans une ambiance absolument géniale, toujours XIXème, sombre, qui devrait ravir le cœur des « gothiques » ou bien les amateurs d’ambiance à la Hammer et l’on pense parfois notamment au film Wolfman avec Benicio Del Torro. C’est vous dire la classe de cette écriture! (lire toute la critique)

Vampirisme.com: Stéphane Soutoul écrit bien, son style, bien qu’ampoulé par moments, permet de bien saisir les sentiments des personnages, ou de comprendre l’action lorsque celle-ci s’emballe, ce qui n’est pas toujours le cas dans des récits fantastiques (lire toute la critique)

Limaginaria: L’auteur réussit très bien à nous plonger dans son oppressant univers. Le style est agréable et nous nous laissons emporter au fil des pages. Nous faisons la connaissance des personnages assez peu nombreux mais largement suffisants pour peupler sans longueur le récit. (lire toute la critique)

If is dead: Le mal en la demeure ne dépareille pas à coté d’un Carmilla ou d’un Dracula. On retrouve le même genre d’ambiance de la fin du XIXème, la beauté des toilettes, la précision des décors. (lire toute la critique)

Vampires et sorcières: J’ai été agréablement surprise par la qualité de l’œuvre de Stéphane Soutoul, c’est bien écrit, le rythme est bon, l’atmosphère est pesante, l’histoire est certes quelque peu prévisible mais cela ne gâche pas le charme gothico-romantique de la novella. (lire toute la critique)

Mordue de vampires: L’auteur a su développer avec succès les réflexions de ses héros, nous plongeant dans une ambiance hors du monde. Le scénario très cinématographique touche efficacement à tous les genres : mystère, romance, drame, action ou encore horreur (lire toute la critique)

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le mal en la demeure, Le cycle des âmes déchues 1 de Stéphane Soutoul”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *