Ladainian Abernaker, de Lydie Blaizot

Description

Version numérique de chaque épisode disponible au prix unitaire de 0.99€

  • « Vampire Blues », disponible ici
  • « L’ange de Polh », disponible ici
  • « Le contrat », disponible ici
  • « Merry Christmas », disponible ici
  • « Jéricho », disponible ici
  • « Premier sang », disponible ici
  • « Eridani », disponible ici

Date de parution : 30 mai 2015
ISBN: 978-2-37342-005-0
Nombre de pages: 264
Illustration de couverture : Sabrina Tobal

Résumé:

Ladainian Abernaker est un très vieux vampire, aigri et inadapté à la vie moderne. Sa seule passion : le blues. Son seul ami : Ezequiel, un corbeau.

Tout naturellement, il vit à Chicago, une ville qu’il a vu naître, grandir et prospérer. Réfugié dans son bar à musique, le Willie’s, il traverse les années avec cette seule obsession : faire perdurer le blues de Chicago, cette sonorité si particulière qui, à elle seule, apaise son esprit torturé.

Le monde extérieur n’est là que pour lui permettre de satisfaire cette idée fixe, il n’a aucun autre intérêt à ses yeux. Ainsi, il exerce la douce activité de tueur à gages afin de gagner l’argent nécessaire à sa marotte et ne porte aucun intérêt à l’organisation vampirique dirigée par le Duc.

Malheureusement, ce dernier ne l’entend pas de cette oreille. Entre ce chef indésirable et une multitude d’autres trouble-fêtes, la vie de Ladainian n’est pas aussi calme qu’il le souhaiterait.

Critiques

Olivier Saraja : Non. Revenons plutôt à cette série très… atypique. Dès le premier épisode, nous sommes emportés dans un univers qui fait très film noir. Tout comme les histoires de ce genre, Ladainian est un vampire qui ne demande qu’à passer son immortalité paisiblement, à diriger un bar musical spécialisé dans la musique Blues. Mais les ennuis viennent à lui, et il se retrouve acculé à sauvegarder sa tranquillité. Vous l’avez compris. Chicago, blues, film noir. Des composantes qui embrasent immédiatement l’imagination du lecteur, l’immergent dans ces aventures.

On ne s’ennuie jamais, dans les aventures contées par l’auteure, Lydie Blaizot, et il y a toujours une part plus ou moins surnaturelle dans ses aventures. [lire la critique]

De livres et d’Epice : Ladainian est loin d’être un gentil vampire, loin d’être séduisant, et pourtant je l’ai beaucoup apprécié. Sa façon d’envisager un problème et surtout sa solution, sans état d’âme ni remord est très « rafraîchissante » (ras-le-bol des vampires tourmentés), et je suis cliente de ce type de personnage pourtant peu sympathique de prime abord. La narration ne m’a pas déçue, Lydie Blaizot offre un récit de qualité, bien construit malgré le format court, posant le décor et proposant une intrigue qui tient la route. [lire la critique]

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Ladainian Abernaker, de Lydie Blaizot”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *