Ladainian Abernaker de Lydie Blaizot


ladainian
Date de parution :
 mars 2013 à mars 2015
Nombre d’épisodes : 7
Prix de vente : 0,99€ / épisode
Illustration de couverture : Lydie Blaizot

Résumé :

Ladainian Abernaker est un très vieux vampire, aigri et inadapté à la vie moderne. Sa seule passion : le blues. Son seul ami : Ezequiel, un corbeau. Tout naturellement, il vit à Chicago, une ville qu’il a vu naître, grandir et prospérer. Réfugié dans son bar à musique, le Willie’s, il traverse les années avec cette seule obsession : faire perdurer le blues de Chicago, cette sonorité si particulière qui, à elle seule, apaise son esprit torturé. Le monde extérieur n’est là que pour lui permettre de satisfaire cette idée fixe, il n’a aucun autre intérêt à ses yeux. Ainsi, il exerce la douce activité de tueur à gages afin de gagner l’argent nécessaire à sa marotte.

Une saga dédiée à un vampire atypique, une ambiance inspirée des films noirs, des épisodes indépendants… N’hésitez pas à découvrir l’univers de Ladainian !

 

Pour le moment, nous ne vendons plus d’ebook directement sur le site.

Premier épisode – Vampire blues (epub, kindle)
Second épisode – L’ange de Polh (epub, kindle)
Troisième épisode – Le contrat (epub, kindle)
Quatrième épisode – Merry Christmas (epub, kindle)
Cinquième épisode – Jéricho (epub, kindle)
Sixième épisode – Premier sang (epub, kindle)
Septième épisode – Eridani (epub, kindle)

Disponible aussi sur Kobo, Amazon Kindle, Bookeen, Fnac, Cultura, Carrefour Nolim, etc.

 

Critiques:

Le blog de Sybulline: L’humour présent dans la façon dont l’auteure malmène le personnage principal en l’affublant de chaussons qu’on imagine aussitôt ridicule armé d’un pic à glace pour persuader des bambins de déguerpir y contribuer également. On ne peut s’empêcher de le trouver à la fois ridicule et fascinant

Livropathe: Ce premier tome est une excellente mise en bouche pour une série des plus prometteuses. J’ai hâte d’en découvrir les autres épisodes  [lire toute la critique]

De livre et d’épices: Ladainian est loin d’être un gentil vampire, loin d’être séduisant, et pourtant je l’ai beaucoup apprécié. Sa façon d’envisager un problème et surtout sa solution, sans état d’âme ni remord est très « rafraîchissante » (ras-le-bol des vampires tourmentés), et je suis cliente de ce type de personnage pourtant peu sympathique de prime abord. La narration ne m’a pas déçue, Lydie Blaizot offre un récit de qualité, bien construit malgré le format court, posant le décor et proposant une intrigue qui tient la route. [lire toute la critique]

Limaginaria: Fidèle à elle-même, l’auteure n’a laissé aucune fausse note dans ce texte d’une taille plus que correcte pour un feuilleton numérique. Le scénario n’a quant à lui rien à envier aux autres premiers volets de ce type de littérature. Il s’y passe bien assez d’événements pour qu’il ne soit pas plat, et nous montre à voir plusieurs personnages dont l’éponyme Ladaignan, sans conteste le plus charismatique d’entre tous. [lire toute la critique]

 .