Promo !

Autour de Londres de Lydie Blaizot

14.90  7.90 

Acheter en Epub, PDF et mobi via 7switch (vous devez déjà posséder ou créer un compte 7switch)

RECUEIL DE NOUVELLES
Date de parution : mai 2011
ISBN : 978-2-919550-00-5
Nombre de pages : 200
Illustration de couverture et illustrations internes : Lydie Blaizot

RÉSUMÉ:

Londres. Sa Tamise, son célèbre pont, son brouillard, sa banlieue… et ses vampires. Chef charismatique, mousquetaire, danger public ou simple quidam, chacun laisse une empreinte différente dans la Maison qu’il sert. Cette non-vie, trop souvent imposée, plus ou moins bien acceptée, se heurte à la réalité des vivants qui viennent chambouler des existences dont ils ignorent tout. Face à cette problématique, les vampires improvisent, s’adaptent, luttent pour demeurer dans l’ombre ou, au contraire, satisfaire de nouveaux appétits.

Partez à la découverte de ces individus hors du commun au travers de huit nouvelles où les lecteurs de La Maison de Londres retrouveront des personnages familiers

Ce recueil contient dix illustrations internes dessinées par l’auteur.

 

Critiques:

Vampirisme.com: La quasi-totalité des histoires et des personnages mis en scènes on remporté mon adhésion. L’auteur montre une fois de plus qu’elle connaît son sujet, et parvient sans faiblesse à mettre sur pied une ambiance assez réussie. (lire la suite)

Le fantastique au féminin: Le style de l’auteur est fluide et agréable et elle arrive sans mal à installer des atmosphères et des décors. On se retrouve donc bien vite propulsé dans cet Angleterre du 19ème. Autre point fort, l’humour intelligemment distillé au fil des pages et qui rajoute une dynamique intéressante. (lire toute la critique)

The Place to Be: J’ai grandement apprécié ma lecture bien que certaines histoires m’aient moins enthousiasmée que d’autres. Néanmoins, écrire des nouvelles est un exercice périlleux et j’abuserais si j’osais me plaindre de ce recueil-là. Parce que grâce à l’humour empreint d’ironie de l’auteure, il est parvenu à me faire sourire un bon nombre de fois. Outre cela, j’ai été touchée de prendre connaissance de certains éléments du passé d’Arthur, Ruppert et Hubert (lire toute la critique)

La Lune Mauve: La plume à la fois humoristique et sérieuse de Lydie Blaizot m’avait enchantée dans son roman La Maison de Londres. Et non seulement on retrouve ce style incisif, très maîtrisé et avec une pointe d’ironie dans ce recueil de nouvelles, mais on rencontre également de nouveau les personnages principaux du roman. (lire toute la critique)

Les chroniques de l’imaginaire: De ces récits se dégagent un parfum so british et une ambiance fantastique qui peut faire penser à celles des écrits de Conan Doyle ou Christie – le brouillard londonien typique, à la fois étrange et inquiétant mais toujours envoûtant. Les textes simples présentent chacun une facette différente de la vie d’un vampire, en conservant le lien de la Maison et de certains personnages. (lire toute la critique)

If is dead: On retrouve donc avec ce recueil le style très agréable de Lydie Blaizot. Celui ci est fluide, les descriptions passent bien et les actions sont bien rendues. Elle décrit à merveille le Londres (et ses alentours) de la fin du XIXème siècle, et vous vous en doutez, j’adore cette époque. En réalité, la progression est chronologique au cours des huit nouvelles, la première se déroulant en 1795 pour s’achever avec la dernière en 1895. Près d’un siècle de vampires, avec évidemment des personnages récurrents (lire toute la critique)

Book and Cook : L’écriture nous happe, elle est pleine d’un humour fin parfait. (lire toute la critique)

Pomme’s Book : Ce qui m’a plu dans ces recueils, c’est le côté sobre des vampires et puis l’époque victorienne est vraiment un élément clé à ne pas négliger non plus. (lire toute la critique)

L’Antre de leurs mots : J’ai particulièrement apprécié la structure sous forme de petites nouvelles, toutes liées les unes aux autres, donnant une autre manière de lire et d’aborder l’histoire, le tout plutôt agréable et enrichissant. (lire toute la critique)

Les Chroniques d’Arwen : J’ai adoré la « plume » de Lydie Blaizot dès les premières lignes. Son écriture parvient à nous embarquer instantanément dans l’univers mystérieux des personnages, je n’ai ressenti aucune longueur et son talent pour la construction de portraits est remarquable. Chaque personnage est décrit avec profondeur… (lire toute la critique)

Psychovision :

Les personnages de Lydie Blaizot, bien que vampires, sont toujours aussi vivants et attachants. En prenant le contre-pied du traditionnel et méchant suceur de sang, l’auteure en fait des héros aux problèmes quasiment humains. (lire toute la critique)

Catégories : , ,

Description

.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Autour de Londres de Lydie Blaizot”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *